cameroun Chan 2021
Cameroun Chan 2021

(Agence de presse panafricaine)  -Le CHAN approche à grand pas (à partir du 16 janvier) et le pays organisateur compte bien décrocher le titre continental. Pour cela l’équipe nationale des locaux a réussi à attirer deux attaquants, plus habitués à la tanière des Lions indomptables.

 

 

 

Le sélectionneur Martin Ndtoungou Mpile a dévoilé ce week-end une liste de 33 joueurs qui participent au stage de préparation au Centre d’Excellence de la CAF à Mbankomo, près de Yaoundé. Ce sera, sauf blessure ou contamination de dernière minute, la sélection officielle des Camerounais pour le Championnat d’Afrique des Nations, la CAF ayant décidé d’élargir les habituelles listes de 23, Covid oblige.

 

Des stars absentes

 

Sans surprise, le Coton Sport de Garoua, club le plus structuré d’Elite One, compte le plus grand contingent avec six appelés (Narcisse Nlend, Félix Oukine, Banga Bindjeme, Hassana Mamoudou, Aurélien Etamé, Thierry Tchuente) devant le Stade Renard de Melong et ses cinq joueurs (Epane Letizi, Fabrice Onana, Alfred Meyong à Etong, Francis Ebembe Elimbi, Steve Keumi). Quelques absents de marque malgré tout, comme l’expérimenté Samuel Nlend, l’homme à tout faire de l’Union de Douala. Hervé Ngomo et Thomas Bawack Etta, blessé, les défenseurs des Cotonculteurs de Garoua ne seront pas non plus de la partie.

 

Appelé pour la première fois lors du dernier stage, le talentueux milieu de Bamboutos, Christian Mayo n’a finalement pas été conservé. Une déception pour la recrue phare des Mangwa Boys au destin peu commun. Il y a deux ans, brillant en Argentine sous la mythique tunique de Boca Juniors, il avait dû mettre un terme à sa carrière en raison de soucis cardiaques. Le groupe sera renforcé par deux exilés de longue date qui ont choisi de s’engager avec le modeste AS Futuro de Mfou, une académie qui évolue en ligue régionale du Centre, afin d’être éligible pour ce CHAN.

 

Une puissance offensive

 

Jacques Zoua Daogari (26 sélections) a été champion d’Afrique en 2017, il a d’ailleurs disputé l’intégralité de la finale contre les Pharaons égyptiens (2-1). Il a évolué plus de dix ans en Europe, depuis son départ du Cotonsport Garoua pour le FC Bâle et la Suisse en 2009 (quatre championnats et deux coupes remportés).

 

Allemagne, Turquie, France, Belgique, Roumanie, un parcours de baroudeur pour le puissant attaquant de 29 ans. Il était sans club depuis avril et son départ du Viitorul de Constanta (4 matches en 2019/20). Yannick N’Djeng (5 sélections) a lui roulé sa bosse sur plusieurs continents. Formé au Canon de Yaoundé, il a évolué en Europe (Chypre, Suisse, Belarus) et en Asie (Malaisie et dernièrement Koweït). C’est sur le continent qu’il a le plus brillé, d’abord avec les Algériens de Bejaia et surtout en Tunisie du côté de l’Espérance de Tunis où il a remporté deux titres nationaux et surtout la Ligue des Champions africaine en 2011. Avec ces deux renforts de choix, le Cameroun peut espérer un beau parcours. Placé dans le groupe A, où il affrontera le Mali, le Burkina Faso et le Zimbabwe.

 

 

Hermine Yeye pour (App)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here