Côte d’Ivoire-Fakenews à Grand-Bassam
le Ministre ivoirien, Sidi Tiémoko Touré, de la Communication et des médias et Anne Lemaistre, représentante résidente du bureau Unesco Abidjan

(Agence de presse panafricaine) -Pour ce faire, des matériels leur ont été distribués aux journalistes afin de les outiller au mieux contre ce fléau.

 

 

 

 

A l’initiative de l’Unesco un atelier de formation des journalistes sur les techniques de vérification d’informations s’est tenu du 16 au 17 décembre 2020 à Grand-Bassam. Objectif, mieux armer les médias afin de faire face, à bon escient, aux Fakenews autour de la Covid-19.  Mieux il s’agissait pour cette structure internationale, à travers l’organisation de cet atelier auquel ont pris part  une dizaine de journalistes et blogueurs, de  donner la chance à une lutte efficiente contre la désinformation à l’ère des Nouvelles technologies de l’information et de la communication.

Côte d’Ivoire-Fakenews à Grand-Bassam
Les Séminaristes

Présidant l’ouverture de l’atelier, le Ministre ivoirien, Sidi Tiémoko Touré, de la Communication et des médias a dressé un constat pour le moins amer de ce phénomène des temps nouveaux. “La présence des réseaux sociaux rajoute à la difficulté des journalistes de mieux informer la population. Aujourd’hui l’information rime avec désinformation, Fakenews et mal information” a regretté le Ministre. Poursuivant il a de même fait mention de ce qu’avec la Covid-19 en Côte d’Ivoire, “ notre pays a été confronté au drame de la désinformation.” Raison pour laquelle le Ministre a salué cette initiative de l’Unesco contre la désinformation. Estimant que celle-ci s’inscrit dans la droite ligne de l’ambition de son département ministériel. Anne Lemaistre, représentante résidente du bureau Unesco Abidjan ne dit pas autre chose.

 Grand-Bassam
atelier de formation des journalistes sur les techniques de vérification d’informations

Elle a d’ailleurs enfoncé le clou. “Les réseaux sociaux sont le lieu où circulent des Fakenews. Les conséquences de l’expansion de ces Fakenews sont désastreuses pour la population” a-t-elle souligné. C’est pourquoi la représentante résidente a indiqué que “Le journaliste dans sa mission d’information doit disposer des outils nécessaires à la vérification afin de transmettre l’information juste” a-t-elle laissé entendre.

 

 

 

Stéphane Beti  correspondant (App) Côte d’Ivoire

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here