Football –Diaspora
Fabrice Ondoa l'International Camerounais

(Agence de presse panafricaine) -En inondant les réseaux sociaux et la presse spécialisée de rumeurs faisant état du licenciement du gardien international camerounais, dernier gagnant de la Can 2017 au Gabon, le club belge du KV Oostende, semble vouloir ainsi mettre à mal la réputation de ce Lion indomptable qui œuvra au premier plan pour la victoire finale du Cameroun lors de cette autre édition mémorable de la Can, surtout que motif dudit licenciement ferait simplement état d’organisation par le gardien camerounais d’une «lockdown party» en pleine période reconfinement dans ce pays, suite à la nouvelle vague de contaminations dues au coronavirus.

 

 

 

Or, dans le même temps le gardien international camerounais s’en défend et surtout révèle que son club ne le lui a guère signifié de manière formelle, lui-même ayant appris la nouvelle par presse interposée.

 

Abus pluriels

 

Fort de ce qui précède, il ne fait point de doute que Fabrice Ondoa en est littéralement à payer un lourd tribut aux révélations faites à son encontre quant aux relations étroites avec le sélectionneur d’alors Hugo Bros qui lui permirent de rebondir enfin eu égard à son longue léthargie au sortir de son échec avec Barcelone. Mais en dépit du privilège supposé qui était le sien d’être le protégé d’Hugo Bros, il ne bénéficia guère de temps de jeu attestant de ses aptitudes intrinsèques, au contraire il fut aussitôt mis en concurrence avec un autre gardien arrivé après lui et devenu titulaire. Comme quoi, des manœuvres à accélérer le départ du gardien camerounais qui ne saurait accepter stoïquement cette situation, ses avocats et lui-même s’étant engagés à poursuivre ce club belge afin de rétablir la vérité et restaurer l’aura écornée dudit gardien qui devra nécessairement rebondir dans un autre club professionnel de l’avis de ses agents avec l’approche du Mercato d’hiver.

 

 

Jean François Hiac pour (App) Paris

 

Pour toute information confidentielle que vous souhaitez rendre publique

écrivez à l’adresse Watsapp +237 697 22 28 05 : contact@agencedepressepanafricain.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here