Tchad-Environnement
photo de famille, les membres de la Fédération des jeunes agriculteurs

(Agence de presse panafricaine) -En marge de la cérémonie d’installation des membres de la Fédération des jeunes agriculteurs, cellule du Lac, le 27 novembre 2020, le président national des jeunes agriculteurs Mahamat Nour Salim et les membres de ladite fédération, sont allés planter des arbres à Bol dans le chef-lieu de la province du Lac.

 

 

 

Au Tchad, plusieurs programmes de plantations d’arbres espèrent enrayer le phénomène de la désertification. Après un constat amer fait sur le terrain, le jeune entrepreneur Tchadien, Mahamat Nour Salim, a engagé depuis près d’un an, un combat sans merci contre l’avancée du sable. Pour mettre fin à cette déliquescence écologique, le jeune entrepreneur mobilise sa troupe de planteurs pour sillonner entre autres, les provinces de Hadjer Lamis, du Logone occidental et du Lac. Pour Mahamat Nour Salim, l’installation des membres de la cellule provinciale de la FJA de Bol, le 27 novembre 2020, s’inscrit toujours dans la dynamique de la protection de l’environnement autour de la préservation de la paix.

 

Tchad-Environnement
le président national des jeunes agriculteurs Mahamat Nour Salim et les membres de ladite fédération, sont allés planter des arbres à Bol dans le chef-lieu de la province du Lac.

 

« Il faut protéger notre écosystème. Le Tchad, comme tous les autres pays dans le Sahel est dangereusement menacé par l’avancée du désert. S’il faut croiser les bras et attendre, nous serons surpris. C’est la raison pour laquelle, nous vous invitons à faire de la question de protection de l’environnement votre préoccupation majeure. Au sein de la fédération des jeunes agriculteurs, nous avons fait appel aux jeunes qui disposent des connaissances avérée de la nature, quand on sait que chaque cas de désertification présente des caractéristiques uniques et doit être traité de manière spécifique. Si vous avez besoin de conseils en la matière, nous sommes-là pour vous offrir des services gratuits. L’environnement est un comportement, je voudrais qu’on le sache tous, chers frères et sœurs », a laissé entendre le président de la FJA Mahamat Nour Salim avant de retrousser les manches pour mettre en terre un plant. Il a été accompagné par le maire de la ville de Bol. Celui-ci se dit satisfait du geste des jeunes qui se soucient de l’avenir du pays.

 

D’autres actions en vue 

 

Dans le cadre de la préservation de la paix au Tchad, le président de la FJA annonce une formation de 1.000 jeunes ressortissants de 23 provinces du pays, dans les prochains jours. « C’est une opération qui a un coût, mais in’challah, nous avons bon espoir de le réaliser. S’il y a des jeunes qui veulent bien contribuer à unir les Tchadiens, la porte de la Fédération des jeunes agriculteurs leur est grandement ouverte. Nous sommes apolitiques », a lancé Mahamat Nour Salim.

 

 

 

Steven Ngarhokarial, correspondant (App) Tchad

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here